Still working

La mort au travail | “Performance sous pression”

ans un monde où l’économie n’est plus au service de l’homme mais l’homme au service de l’économie, les objectifs de productivité et les méthodes demanagement poussent les salariés jusqu’au bout de leurs limites. Jamais maladies, accidents du travail, souffrances physiques et psychologiques n’ont atteint un tel niveau.
Alors que la crise fait vaciller le capitalisme financier, La Dépossession raconte l’extraordinaire pouvoir des actionnaires sur le travail et les travailleurs. L’histoire nous transporte d’une usine du centre de la France – jusqu’aux arcanes de la finance new-yorkaise.

Un monde sans humains

Les machines ont rendu l’humanité dépendante d’elles. Certains comportements ont évolué du fait de ces outils censés faire gagner du temps, et faciliter la communication. Depuis une décennie, un malaise est perceptible. Prothèse bionique, intelligence artificielle ou robots de plus en plus autonomes, des neurosciences aux nanotechnologies en passant par la biologie moléculaire et la génétique, les recherches à des fins médicales ou militaires poussent le genre humain dans une nouvelle ère. On serait sur le point de créer de nouvelles formes de vie artificielles ou hybrides «posthumaines». Ce monde en genèse est-il un terreau pour le conformisme ? A la croisée des techno-sciences, de la philosophie et de la politique, certains spécialistes mettent en garde les populations.

 http://www.rue89.com/2013/04/01/cerveau-davant-internet-manque-plus-plus-241060

hmm mais made in google pas bon

http://www.inriality.fr/sante/stress-numerique/meditation/google-un-exemple/